Ma pratique

Mon histoire

Ma passion

​Florent Weber : ostéopathe  

J'ai appris l'ostéopathie en 6 ans il y a maintenant 15 ans au Collège Ostéopathique Sutherland.

     L'art de soigner avec les mains est une passion qui m'a permis, en plus de 10 ans de traiter des centaines de patients.

L'ostéopathie est une thérapie formidable qui permet au corps de retrouver son équilibre et donc sa santé. Ce n'est pas moi qui vous guéris, c'est votre corps. Moi, je l'aide juste à refonctionner correctement.

 A chaque déséquilibre, le corps s’adapte. Mais un jour, après un mouvement que l’on a pourtant déjà fait mille fois, une douleur apparaît ! Le corps n’a pas réussi à s’adapter.
 

    L’ostéopathe examine alors le patient dans son ensemble et diagnostique de manière précise les différents tissus présentant une perte de mobilité, afin d’obtenir un schéma global du corps de ce dernier.

 

    L'objectif de l'ostéopathe est donc de rétablir l'harmonie mécanique du corps dans sa globalité, en s'appuyant sur l'anatomie, la physiologie et la biomécanique. Il ne va pas traiter la douleur mais la cause de la douleur par des techniques douces adaptées au cas et à l’âge du patient. 

     Un corps mobile et sans tension est un corps équilibré qui ne souffre pas...

    Bien sûr, l’ostéopathe saura vous réorienter en cas de pathologie demandant une prise en charge médicale.

    L’ostéopathie est une thérapie originale, une expérience unique, une prise de conscience de son corps et de son équilibre tissulaire.


Quel meilleur instrument que la main de l’homme pour soigner les maux de l’homme!

 
  • Facebook - Grey Circle

Comment se déroule une consultation?

LES ENFANTS
LES BEBES

Les modifications de rythmes inexpliquées comme l’appétit, le sommeil, la concentration, peuvent être des signes d’alerte d’une dysfonction mécanique chez l’enfant lorsque un avis médical a exclu toute maladie infantile.
 

L’ostéopathie pourra améliorer chez l’enfant :
- les problèmes ORL chroniques (sinusites, rhinites, bronchites, asthme…)
- les diarrhées, constipation et troubles de la digestion
- mal de dos
- entorses, tendinites

La grossesse et l’accouchement constituent les premiers traumatismes pouvant être à l’origine de pathologies aussi diverses que fréquentes.

-reflux gastrique

-torticolis

-tete plate

- coliques

LES SPORTIFS
LES FEMMES ENCEINTES

Contracture, entorse, déchirure musculaire, inflammation locale ou douleurs chroniques… sont parfois les conséquences de la pratique assidue ou ponctuelle d'un sport. Toute restriction ou perte de mobilité des muscles, des articulations ou des éléments périarticulaires entraîne une altération de vos performances et de votre état de santé, surtout si vous laissez traîner les choses.

Dès la fin de la 8éme semaine, les modifications posturales que subit la femme enceinte sont sources de douleurs.

Nous agirons sur :

  • Les tentions musculaires et ligamentaires,

  • Les états congestifs avec les œdèmes des membres inférieurs ou syndrome des jambes lourdes, hémorroïdes, constipation, varices…

  • Les douleurs lombaires, les cruralgies, les dorsalgies, les sciatiques

  • Les cervicalgies et les torticolis

  • Les nausées et vomissements,

  • Le « baby blues »…

Une consultation d'ostéopathe dure entre 30 et 45 minutes.
Il faut penser à prendre tous vos examens médicaux (radiographies, analyses… même anciennes si vous n’avez pas de récentes).

 

1er TEMPS : L’INTERROGATOIRE ( le bilan )
L’ostéopathe à l’aide de questions précises et ciblées, retrace l’historique du motif de consultation et du vécu du patient. (chirurgie, hospitalisation, fracture, entorse, maladie, traitement…)
Ensuite, il examine les différents clichés radiologiques et les autres examens que vous lui aurez amenés.

 

2ème TEMPS : L’EXAMEN
Celui-ci s’effectue en sous-vêtements.
Il va évaluer visuellement la statique du corps (scoliose, bascule du bassin, symétrie des épaules…).
L’ostéopathe va ensuite tester les mobilités de la zone en souffrance afin de déterminer la structure concernée, tout en prenant en compte l’intégralité du corps. Cela va lui permettre de comprendre le  fonctionnement global du patient et de faire un lien entre les douleurs et les restrictions de mobilité à corriger.

 

3ème TEMPS : LE TRAITEMENT
Il repose sur des techniques manuelles douces choisies en fonction de l’âge et de la morphologie du patient. Ce n’est pas le patient qui s’adapte à la technique du praticien mais l’ostéopathe qui s’adapte au patient.

Enfin, l’ostéopathe explique sa démarche au patient et si nécessaire lui donne des conseils d’étirement, de posture, et de modification de son régime alimentaire pour empêcher les récidives dues au mode de vie.