Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Mon bébé a la tête plate ! Que peut faire l'ostéopathie.

June 21, 2017

 

Votre bébé a la tête plate, déformé ou asymétrique, il s'agit d'une plagiocéphalie qui est une déformation du crâne. Il en existe 2 sortes qui n'ont pas du tout la même origine ni la même conséquence sur le développement du bébé :​​

  • La plagiocéphalie synostosique : par synostose (fermeture) prématurée d'une ou plusieurs sutures du crâne. Heureusement très rare, celle-ci peut gêner le développement cérébral du bébé. Les formes du crâne sont typiques et le traitement est systématiquement chirurgical.

 

  • La plagiocéphalie non synostosique occipitale (PNSO) : d'origine positionnelle (=fonctionnelle =posturale), cette déformation crânienne est la plus fréquente surtout depuis la campagne du couchage sur le dos. Cet article vous informe sur ce type de déformation en détails.

 
Les déformations crâniennes caractéristiques de la plagiocéphalie
 

La plagiocéphalie positionnelle (du grec « plagios », oblique et « képhalé », tête) est une asymétrie crânienne, apparaissant chez l’enfant durant la grossesse ou plus couramment dans les premières semaines de vie. Cette déformation du crâne se caractérise chez le bébé par la présence d’un aplatissement asymétrique, sur l’arrière ou le côté de la tête. La plagiocéphalie est généralement associé à un torticolis chez ¾ des bébés plagiocéphales.

Il faut savoir que ces déformations du crâne sont assez complexes. Elles ne se limitent pas à un simple aplatissement occipital (partie arrière de la tête). La tête prend une forme de parallélogramme avec une perte de symétrie du crâne (applatissement d'un côté et bombement de l'autre), perte de l'aligement des oreillers, bombement frontal, ... Du côté où se situe le méplat occipital, on retrouve donc suivant la sévérité de la plagio :

 

 

 

 

  • une oreille antérieure

  • un bombement de l'os frontal et parfois de la face

  • un élargissement de l'orbite

 
 
 
 
 
Les déformations crâniennes caractéristiques de la brachycéphalie

 

La brachycéphalie (du grec « brakhus», court, et « kephalê », tête) positionnelle est une déformation crânienne se caractérisant par une tête large et peu profonde.

Parfois, cette déformation est couplée avec une plagiocéphalie.

 

 

Les déformations crâniennes caractéristiques de la dolichocéphalie (ou scaphocéphalie)
 

La dolichocéphalie (du grec « dolikhos », long, allongé » et « kephalê », tête) positionnelle est une déformation crânienne se caractérisant par un crâne plus long et plus étroit. Ce type de déformation moins fréquent que la plagiocéphalie ou la brachycéphalie se retrouve chez les bébés passant beaucoup de temps en position de siège intra-utérin, dans les services de réa-néonatale (prématurés), ou en position latérale prolongée.


 

 

 

Les causes possibles et les facteurs de risque de la plagiocéphalie

 

D'après la littérature, différentes causes semblent suspectées comme favorisant l'apparition et le développement de déformation positionnelle :

  • Cause in utéro : position fœtale (siège), grossesse gémellaire, anomalie utérine, manque de liquide amniotique (oligoamnios), engagement précoce, ...

  • Déficit en vitamine D de la maman pendant la grossesse rendant le crâne plus malléable

  • Accouchement : durée (accouchement long), instruments, sorties, mauvaise présentation

  • Torticolis, tonus et tension musculaire

  • Position prolongée sur le dos sur une surface dure (matelas, cosy, siège auto, ...) : 

  • Manque de stimulation des parents : mouvements de la tête du bébé et positions toujours identiques, peu de temps d'éveil sur le ventre, faible niveau d'activité, ...

Les déformations positionnelles touchent en priorité :

  • Les premiers-nés (primipare), les prématurés, les multiples

  • Les garçons : moins actifs que les filles du même âge et/ou souvent plus hypotoniques

  • Les enfants nourris au biberon : lié au manque de changement de position et non au mode d'alimentation

Le cas du torticolis

Un torticolis se caractérise par une inclinaison controlatérale de la tête par rapport au méplat occipital associée à une rotation opposée au côté de l'inclinaison, du côté du méplat. Le torticolis est souvent associé aux déformations positionnelles. Selon Cranial Technologies, 80% des bébés présenteraient une restriction de mobilité ou un torticolis. Il est reconnu qu'un torticolis non soigné ou traité sur le tard peut causer des déformations crâniennes ainsi qu'une scoliose. Il est donc important qu'il soit traité le plus tôt possible permettant une meilleure récupération.

Les causes les plus courantes sont une mauvaise position du bébé in utero (ex : en siège) ou les manipulations et instruments lors de l'accouchement.

 

Il est ANORMAL qu’un enfant exprime un inconfort en bougeant sa tête.

 

Évolution et conséquences dans le temps

 

Une plagiocéphalie non traitée peut avoir des conséquences allant bien au-delà des simples problèmes esthétiques. Plus les déformations crâniennes sont sévères, plus les risques augmentent. Les conséquences font encore l’objet de recherche et c’est pour cela que les problèmes sont minimisés par le corps médical.

Les études indiquent que les enfants plagiocéphales sont plus souvent touchés par un retard de développement psycho-moteur. Certaines études mettent en évidence un lien entre plagiocéphalie et :

  • Score BSID-III plus faible

  • Un traitement altéré du son par le cerveau

  • Une augmentation des prises en charge spécifique : orthophonie, aide spéciale à l’éducation, physiothérapie, ergothérapie, …

  • Des problèmes de vue (strabisme ?)

  • Des otites

  • Des scolioses

  • Une asymétrie de la mâchoire et des troubles de l’occlusion dentaire liés à l’avancé de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) du côté du méplat

 

Est-t-il vrai que ça passera tout seul ?

 

En l’absence de traitement, pour les enfants ayant une asymétrie légère à modérée (sans torticolis associé), il est possible d’avoir une évolution positive. Mais la plupart du temps, ce sont les cheveux qui masquent les asymétries. Pour les asymétries modérées à sévères, il n’y aura presqu’aucune évolution sans traitement.

 

 

Évaluation de la plagiocéphalie : mesures des asymétries

 

Il existe différents moyens d’objectiver la sévérité d’une plagiocéphalie et d’en mesurer l’évolution dans le temps. Voici différents modèles couramment utilisés :

  • Pour les parents, le mieux est de prendre des photos régulièrement (minimum une fois par mois). Le meilleur rendue est la prise vue de dessus mais vous pouvez aussi prendre de profil ou de face. L’important est de prendre ces photos dans des conditions identiques. Votre ostéopathe pourra prendre les photos à votre place.

  • Cranial Technologie a créé une grille pour chaque déformation (plagiocéphalie, dolichocéphalie et brachycéphalie) qui est reconnue comme étant fidèle inter-évaluateur. Les parents peuvent donc l’utiliser pour objectiver la sévérité. Vous pouvez les consulter ici : Fiches critères de sévérité

  • La plagiocéphalométrie (PCM) est un procédé par bande thermoplastique permettant de mouler la circonférence de la tête du nourrisson en quelques minutes. Cela constitue un excellent support visuel pour objectiver l’évolution des asymétries crâniennes tout en mesurant le pourcentage d’aplatissement de l’occiput.

  • Les mesures anthropométriques : consiste à mesurer la différence entre les 2 diagonales : normal<3mm  -  3mm<légère à modérée<12mm  -  modérée à sévère>12mm

  • L’index céphalique :  Largeur/Profondeur x100 : brachycéphalie>93% et dolichocéphalie<75%

 

Traitements ostéopathique de la plagiocéphalie dit syndrôme de la tête plate

 

L’ostéopathie est incontournable dans la prise en charge des plagiocéphalies aussi bien pour prévenir que pour corriger les dysfonctions crâniennes du nourrisson et bien souvent du torticolis associé.

Il est primordial d’amener bébé chez l’ostéopathe sans trop tarder, si possible dans le premier mois post-natal afin de corriger au plus tôt la mobilité du cou et du crâne de bébé. En effet, avec le temps, les sutures du crâne se figent et le périmètre crânien évolue moins vite.

L’ostéopathe agit par pressions douces sur la tête de bébé pour libérer les sutures et membranes crâniennes afin qu’elles s’équilibrent et retrouvent leur mobilité, leur symétrie. Votre ostéopathe va également identifier et corriger les dysfonctions musculaires, ligamentaires, articulaires ou fasciales en lien avec l’asymétrie crânienne notamment au niveau du cou dans le cas d’un torticolisassocié.

 

Soyez rassuré ! Les consultations pédiatriques s’effectuent toujours en douceur et toutes les manipulations sont effectuées avec minutie et tact.

Le nombre de séances varie en fonction de l'âge du bébé et de la sévérité des asymétries. Dans la pratique, on constate que pour une plagiocéphalie légère à modérée (<12mm), 3 à 5 consultations sont nécessaires et 4 à 6 consultations pour une plagio sévère (>12mm). Tout dépend de l’âge de bébé au moment de la prise en charge ou des facteurs de récupération comme un torticolis associé ou l’aide attentive des parents dans le repositionnement. Dans le cas d’une prise en charge tardive, après 3 mois voir après 6 mois, des améliorations sont possible mais récupérer complétement l’asymétrie est difficile et peut nécessiter plus de séance.

 

 

Prévention

La prévention et l’implication des parents sont primordiales dans le traitement de la tête plate.
Pour en savoir plus sur le repositionnement, consultez le site : Association Plagiocéphalie Info et Soutien
 

 

 


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square