Ostéopathe bébé

Aux Ulis ou à Villiers le Bâcle

Florent Weber, ostéopathe D.O., vous reçoit avec votre bébé sur rendez-vous au cabinet des Ulis Courtaboeuf ou à celui de Villiers le Bâcle.

Que soigne un ostéopathe pour nourrisson ?

De plus en plus de maternités et de pédiatres travaillent en partenariat avec des ostéopathes pour bébés, et ce n'est pas un hasard ! Saviez-vous que des déformations (visibles, insoupçonnables ou bénignes) existent ou se développent chez 80 % des nouveau-nés ?

Dans un bon nombre de cas, les résultats de l’ostéopathie sur les nourrissons sont assez spectaculaires. L’objectif du traitement par votre ostéopathe est double : redonner un équilibre au bébé et supprimer les tensions qui ont pu apparaître lors de la grossesse et de l’accouchement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi consulter un ostéopathe pour bébé ?

 

Tout au long de la grossesse et durant l’accouchement, votre bébé va subir de nombreuses contraintes :

  • En fin de grossesse, le fœtus n’a que très peu de place. Sa tête est en contact avec le bassin de la mère et les premiers traumatismes peuvent survenir. Une mauvaise position utérine maintenue un long moment peut déséquilibrer la tonicité musculaire, la mobilité des articulations ou la cinétique du crâne du bébé. Ces déséquilibres peuvent être à l’origine de ce qu’on appelle le torticolis congénital du nouveau-né

  • L’accouchement par voie naturelle fait subir au crâne de votre bébé des pressions considérables (20 kg/cm2) alors que le crâne de votre enfant est très malléable car il n’est pas encore ossifié. Cette ossification interviendra progressivement et après 18 mois, les déformations installées commenceront à devenir irréversibles. Le passage de la nuque en plusieurs étapes (rotation et flexion, puis extension), crée de nombreuses tensions au sein du rachis cervical. Difficile, l’accouchement nécessite parfois l'emploi de spatules, ventouses ou forceps qui vont influer sur la mobilité des os du crâne et générer des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.

  • En cas d’accouchement par césarienne, le crâne du bébé ne subit aucune pression, son modelage n’est donc pas achevé. La mise en route du mécanisme crânien s’en trouve retardée. L’ostéopathe peut aider à relancer ce mécanisme.

 

Les déformations crâniennes sont souvent considérées comme normales, se corrigeant d’elles-mêmes, ce qui est faux dans la pratique. Un examen ostéopathique dans les trois premiers mois suivant l’accouchement devrait donc être systématique, car les déformations visibles ou non, existent et se développent insidieusement. Elles concernent 80 % des nouveau-nés.

L’ostéopathe spécialiste du nourrisson peut intervenir dans les premiers jours (ou même heures) suivant la naissance. Des techniques spécifiques douces sont utilisées pour le traitement du nourrisson. Quelques séances de travail au niveau du crâne, du thorax et de l’abdomen permettent de libérer les tissus congestionnés et aux organes du bébé d’assurer leurs fonctions librement. Le traitement crânien est très doux et non douloureux. Le rôle de l’ostéopathie sur le bébé est d’équilibrer les tensions au sein des différents tissus (os, muscles, ligaments, …) et de rétablir la cinétique crânienne.

Une fois le bilan établi et le nourrisson équilibré, un suivi régulier est préconisé afin de s’assurer qu’aucune tension n’entrave le bon développement psychomoteur de l’enfant (manque de mobilité des cervicales lors de l’apparition du maintien de la tête, au niveau des membres inférieurs lors de l’apparition de la marche, ...). Des bilans doivent être réalisés avant chaque période clé du développement de l’enfant :

  • 3 mois : acquisition du maintien de la tête

  • 6 mois : acquisition de la station assise

  • 9 mois : acquisition de la station debout

  • 12 mois : acquisition de la marche

 

Enfin, il est conseiller de traiter les enfants et adolescents à titre préventif 1 à 2 fois par an, et tout au long de leur croissance (préventions des scolioses, premières dents, premiers pas, …). Voir pourquoi et quand consulter un ostéopathe pour les enfants et adolescents.


Quand emmener bébé chez l'ostéopathe ?

 

Consulter dans les cas suivant :

  • Accouchement trop long (plus de 8h) ou trop court (moins de 2h)

  • Accouchement prématuré, par césarienne ou par le siège

  • Utilisation de forceps, spatules ou ventouses lors de l’accouchement

  • Grossesse gémellaire

 

Consulter si votre bébé :

  • Dort toujours du même côté et tourne toujours la tête du même côté

  • Respire fort

  • A des difficultés à s'alimenter

  • Se cambre en arrière durant la tétée ou en le prenant dans les bras

  • Est crispé (bras et/ou mains raides)

  • Sursaute au moindre bruit et montre de petits tremblements

  • Est atone et a du mal à tenir sa tête

  • Pleure tout le temps

  • Dort très peu

  • Régurgite, ne digère pas et est agité après la tétée

  • A du mal ou met un temps infini à téter

  • A une mauvaise position et/ou une asymétrie des hanches, des membres inférieurs ou des pieds

  • A une asymétrie du crâne ou de la face

 

 Les Principaux motifs de consultations avec un nouveau-né

Troubles digestifs du bébé :
  • Difficultés de succion

  • Régurgitations, RGO (Reflux Gastro-Oesophagien) et vomissement

  • Coliques, ballonnements, constipation

  • Anxiété, agitation, pleurs

 
Troubles musculo-squelettiques :
  • Plagiocéphalies : aplatissement du crâne du bébé du à son positionnement in utéro contre le cadre osseux de la maman, ou à une naissance instrumentalisée (forceps, ventouse, …), entretenu par un positionnement préférentiel de bébé dans son lit. Les signes physiques sont une asymétrie de la tête, de la hauteur des yeux ou des oreilles.

  • Torticolis congénital ou de positionnement préférentiel : le bébé ne tourne la tête que d’un côté

 

Pathologies chroniques :

  • Troubles ORL : otites, rhinites, succion difficile, strabisme

  • Troubles pulmonaires : bronchites, bronchiolites, asthme

  • Troubles neuro végétatifs : pleurs fréquents, troubles du sommeil, troubles du comportement (hyper ou hypoactivité)


N’oubliez pas de ramener le carnet de santé.

Votre ostéopathe agit en complément du médecin traitant ou du pédiatre.

La visite chez l’ostéopathe ne remplace pas celle chez votre pédiatre ou votre médecin traitant.